Référencement : les liens, car sert plus à rien ? Ben tiens…

Vous entendez peut-être régulièrement des gens vous dire que les liens sont passés de mode. 

« Coco, les liens, ça vaut plus rien ! Maintenant la tendance est au inbound, coco ! ».

Une étude approfondie de Stone Temple Consulting vient rappeler que les liens ne sont pas une mode ancienne (comme le yoyo ou les pin’s), mais restent bien le coeur de l’algorithme de Google.

Plus précisément, cette étude rappelle que pour obtenir un bon positionnement, il faut A LA FOIS du contenu de qualité ET des liens en quantité et qualité suffisante.

Alors oui, il existe de plus en plus de critères dans l’algorithme de Google… Mais la plupart de ces critères permettent à Google d’affiner les résultats ou de repérer les tentatives de triche, ils ne constituent pas le coeur du classement.

A retenir : Le coeur du classement de google, ce sont les liens (également appelés backlinks).

Lien vers l’étude

Référencement : vos concurrents vous surveillent…

Google a publié récemment son rapport 2015 sur le webspam (c’est à dire les pratiques déconseillées par… Google en matière de référencement).

Un chiffre a tout particulièrement attiré mon attention : En  2015, Google a traité 400 000 « rapports de spam ». Qu’est-ce qu’un rapport de spam ? C’est la dénonciation d’un site, dénonciation généralement faite par un concurrent de ce site.  Dans plus de la moitié des cas, les dénonciations ont été identifiées par Google comme étant pertinentes. (Google ne précise pas dans combien de cas il applique une sanction). 

A retenir : 

En prévention, continuez à respecter le mieux possible les critères de qualité publiés par Google.

Et de l’autre côté, si un concurrent utilise des pratiques qui vous semblent déloyales en matière de référencement, sachez qu’il est possible de faire un rapport de spam contre lui… 

Le lien vers l’étude

 

Référencement : attention au duplicate content

Quel est cet étrange animal que le duplicate content ? Il s’agit tout simplement du contenu jumeau ou doublon. Lorsque google se retrouve face à deux pages de contenu identique, il « supprime » une des deux pages de ses résultats.

Le plus souvent, le duplicate content est dû à l’organisation de votre site. Par exemple, la page d’accueil de votre blog reprend les extraits de vos articles, et donc vous avez du contenu jumeau. Google ne pénalise bien évidemment pas ce type de situations car elles sont légitimes.

Cependant, si vous diffusez votre article sur plusieurs sites (curation, multi-publication), vous pouvez vous retrouver avec une baisse de fréquentation de votre blog… Google va naturellement favoriser la page la plus populaire (pour faire simple, celle ayant le plus de backlinks).

Il existe des outils pour faire la chasse au contenu jumeau :  killduplicate ou copyscape. Mais cela peut s’avérer fastidieux…

Un premier bon réflexe, lorsque vous publiez votre contenu sur plusieurs sites, consiste à modifier en partie votre contenu (par exemple, publiez l’article complet sur votre blog et une synthèse sur les sites de partage).

 

Le référencement agile, c’est comme le boogie woogie : tout est dans le rythme !

Le boogie-woogie, c’est simple : 

  1. On prend le cerceau dans les mains
  2. On bouge un peu comme ça sur le côté
  3. On abandonne définitivement après le troisième essai.

La bonne nouvelle du jour, c’est que contrairement au Boogie-Woogie, le référencement agile, on peut y arriver.

Le manifeste du référencement agile nous dit de fonctionner étape par étape, avec des étapes courtes, pour ne pas se perdre en route. Alors quel est le bon rythme pour améliorer votre référencement ? Read more