novembre 9, 2015 Pierre LAMON

Le référencement agile, c’est comme le boogie woogie : tout est dans le rythme !

Le boogie-woogie, c’est simple : 

  1. On prend le cerceau dans les mains
  2. On bouge un peu comme ça sur le côté
  3. On abandonne définitivement après le troisième essai.

La bonne nouvelle du jour, c’est que contrairement au Boogie-Woogie, le référencement agile, on peut y arriver.

Le manifeste du référencement agile nous dit de fonctionner étape par étape, avec des étapes courtes, pour ne pas se perdre en route. Alors quel est le bon rythme pour améliorer votre référencement ?

Tout d’abord, listez les actions à mener régulièrement :

  • Créer du nouveau contenu
  • Partager sur les réseaux sociaux ou via votre newsletter
  • Regarder et analyser les résultats obtenus
  • Lancer de nouveaux projets
  • Adapter vos campagnes publicitaires

Choisissez un rythme cohérent avec vos ambitions et vos moyens.

  • Le bon rythme ne sera pas le même si vous êtes dans  un domaine hyper concurrentiel, ou bien si vos concurrents sont plutôt absents sur la toile.
  • Si vous lancez un projet innovant, le rythme devra bien sûr être beaucoup plus soutenu.
  • Adaptez également votre rythme en fonction de votre temps disponible et de votre budget.

D’une façon générale, il y a une forme de rythme « biologique » dans le référencement, comme dans l’entreprise : 

  • La semaine est le rythme court, régulier, qui permet de prendre de bonnes habitudes et de suivre ses dossiers de près. C’est souvent le bon tempo pour regarder votre positionnement, et les statistiques de consultation de votre site.
  • Le mois est le rythme du chiffre d’affaires. C’est souvent le bon tempo pour calculer votre retour sur investissement, faire votre veille et prendre les décisions cycliques (budgets publicitaires…).
  • Le trimestre (ou l’année) est le rythme du bilan. C’est le moment de poser les questions cruciales : vais-je dans la bonne direction, ai-je les bons partenaires…

Enfin, en matière de référencement naturel, ne perdez pas de vue que l’algorithme de Google analyse votre site sur la durée. Par exemple, si vous ne créez pas régulièrement du nouveau contenu, votre site « vieilli » aux yeux de Google (comme aux yeux de vos visiteurs…).

Tagged: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.