agileia-white-85-63-flat

RÉFÉRENCEMENT AGILE

Découvrez une autre vision du référencement

Cliquez pour entrer

Référencement : Google Panda, Pinguin, etc. Comment s’y retrouver ?

Giant panda eating bamboo

C’est l’histoire d’un Panda, d’un Pinguin et d’un Colibri qui entrent dans un café…

Le barman dit au patron : « Je crois qu’ils veulent nous vendre du référencement. ».

Le panda glisse au Pinguin : « je crois qu’on tient le bambou ».

[Bruit de symbales]

Un peu plus sérieusement, comment vous y retrouver entre les différents noms des algorithme de Google ?

C’est simple :

Google Panda ne mange que du bambou de bonne qualité : vous devez nourrir votre site avec des contenus attrayants.

Google Pinguin s’intéresse à la partie émergée de l’iceberg : vous devez favoriser les contenus visibles, par exemple éviter de mettre trop de contenus essentiels pour votre référencement dans des diaporamas.

Google Colibri est agile et intelligent, il correspond à une amélioration de la compréhension des requêtes naturelles des internautes par google.

Google Pigeon vit dans les rues de la ville. Google Pigeon s’intéresse aux requêtes locales (il a inclus des critères de classement jusqu’ici utilisés uniquement dans les résultats non locaux).

A retenir : 

Parfois (c’est assez rare), il arrive que les algorithmes de Google ne soient pas totalement cohérents avec l’intérêt des internautes. Par exemple, on sait que les internautes aiment les visuels simples et les textes courts, mais Google Panda préfère les contenus plus denses.

Il faut toujours, lorsque vous optimisez votre site, garder à l’esprit que l’essentiel est de satisfaire l’intérêt de vos visiteurs.

 

 

Référencement publicitaire adwords : Google dégrade son planificateur de mots clés

Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas être très tendre avec le référencement publicitaire adwords…

Google a annoncé récemment que son planificateur de mots clés allait « arrondir » les informations fournies, afin de « lutter contre les robots ».

Le planificateur de mots clés permet de savoir combien de fois un mot clé est recherché sur un mois ou une année, ce qui est bien utile pour définir votre stratégie de référencement.

Désormais, le nombre de recherches sera indiqué sous forme de fourchette approximative. Les variations (pluriels par exemple) ne seront plus détaillées séparément.

Résultat pour les campagnes publicitaires adwords : une perte d’informations précieuses. Est-elle destinée à vous faire acheter plus de clics à l’aveugle ? Il n’est pas possible de l’affirmer avec certitude. Juste un indice : Google affirme que les robots abusent de son service, mais google est probablement le leader mondial de la détection et de la lutte contre les robots avec son système re-captcha (vous savez, celui qui vous demande de taper un code presque illisible affiché à l’écran ou de cliquer sur un case « je ne suis pas un robot »…). Visiblement, ils n’ont pas souhaité utiliser leur propre technologie. Mais c’est juste un indice.

A retenir : 

  • Ne jamais oublier quand vous menez une campagne de référencement publicitaire au clic, que le métier d’une régie , c’est de vous vendre le plus de clics possible.
  • La réussite d’un référencement publicitaire dépend de la finesse du ciblage.

Référencement sur mobiles : Google va-t-il favoriser le format AMP ?

Le format AMP monte en puissance chez Google

Google a annoncé le 2 août sur son blog qu’il allait d’ici quelques mois afficher la version AMP d’une page dans ses résultats.

Le format AMP, Kesako ? C’est un format mobile qui permet un affichage ultra-rapide.

Bien sûr, ce format est intéressant en terme d’ergonomie, car il permet d’afficher rapidement vos pages sur les mobiles de vos lecteurs (notamment si vous avez un blog de type magazine). Mais le passage à ce format a un coût non négligeable. La grande question est donc : est-ce vraiment intéressant d’un point de vue référencement ?

Mon analyse est que ce critère est – aujourd’hui – très secondaire :

  • Il n’est pas pris officiellement en compte dans l’algorithme de Google
  • C’est un critère récent, qui peut être abandonné dans quelques temps
  • D’une façon générale, il est préférable de se concentrer sur les critères centraux de l’algorithme de Google
  • Les outils pour créer du format AMP ne sont pas encore complètement mûrs
  • Surtout, les internautes ne savent pas encore ce qu’est ce format AMP.

Cependant, les choses peuvent rapidement évoluer, comme toujours sur internet. Pour ma part, quand je vois les délais moyens de montée en puissance des nouveaux outils dans l’algorithme de Google, je pense que ce critère commencera à prendre du poids au second semestre 2017.

L’article du blog de Google 

Référencement : les liens, car sert plus à rien ? Ben tiens…

Vous entendez peut-être régulièrement des gens vous dire que les liens sont passés de mode. 

« Coco, les liens, ça vaut plus rien ! Maintenant la tendance est au inbound, coco ! ».

Une étude approfondie de Stone Temple Consulting vient rappeler que les liens ne sont pas une mode ancienne (comme le yoyo ou les pin’s), mais restent bien le coeur de l’algorithme de Google.

Plus précisément, cette étude rappelle que pour obtenir un bon positionnement, il faut A LA FOIS du contenu de qualité ET des liens en quantité et qualité suffisante.

Alors oui, il existe de plus en plus de critères dans l’algorithme de Google… Mais la plupart de ces critères permettent à Google d’affiner les résultats ou de repérer les tentatives de triche, ils ne constituent pas le coeur du classement.

A retenir : Le coeur du classement de google, ce sont les liens (également appelés backlinks).

Lien vers l’étude

Référencement : vos concurrents vous surveillent…

Google a publié récemment son rapport 2015 sur le webspam (c’est à dire les pratiques déconseillées par… Google en matière de référencement).

Un chiffre a tout particulièrement attiré mon attention : En  2015, Google a traité 400 000 « rapports de spam ». Qu’est-ce qu’un rapport de spam ? C’est la dénonciation d’un site, dénonciation généralement faite par un concurrent de ce site.  Dans plus de la moitié des cas, les dénonciations ont été identifiées par Google comme étant pertinentes. (Google ne précise pas dans combien de cas il applique une sanction). 

A retenir : 

En prévention, continuez à respecter le mieux possible les critères de qualité publiés par Google.

Et de l’autre côté, si un concurrent utilise des pratiques qui vous semblent déloyales en matière de référencement, sachez qu’il est possible de faire un rapport de spam contre lui… 

Le lien vers l’étude

 

Référencement : acheter des liens, est-ce crétin ?

Les liens entre les sites (backlinks) sont le premier critère de classement de l’algorithme de Google.

Et bien évidemment, obtenir de bons liens est la partie la plus difficile du référencement… Car autant le contenu de votre site, vous pouvez le modifier comme vous voulez, autant obtenir des liens nécessite une stratégie qualitative et relationnelle de longue haleine (ça veut dire qu’il faut mouiller la chemise).

La tentation est grande de se faciliter les choses en achetant des liens. « Je te donne 30 euros et tu fais un lien vers mon site ».

Certains sites (que nous ne nommerons pas, vous allez comprendre bien vite pourquoi) se sont même fait une spécialité de mettre en relation les acheteurs et vendeurs de liens…

Alors est-ce crétin d’acheter des liens ? Sans équivoque, oui.

Car Google a clairement « déconseillé » ce type de pratique  (en langage Google, « déconseiller » signifie : « on va blacklister ton site si tu le fais et tu perdras 90 % de tes revenus du jour au lendemain »). Google annonce régulièrement avoir découvert des services d’achat de liens et blacklisté leurs clients…

A retenir : N’achetez jamais de lien. Vraiment jamais.

Référencement : attention au duplicate content

Quel est cet étrange animal que le duplicate content ? Il s’agit tout simplement du contenu jumeau ou doublon. Lorsque google se retrouve face à deux pages de contenu identique, il « supprime » une des deux pages de ses résultats.

Le plus souvent, le duplicate content est dû à l’organisation de votre site. Par exemple, la page d’accueil de votre blog reprend les extraits de vos articles, et donc vous avez du contenu jumeau. Google ne pénalise bien évidemment pas ce type de situations car elles sont légitimes.

Cependant, si vous diffusez votre article sur plusieurs sites (curation, multi-publication), vous pouvez vous retrouver avec une baisse de fréquentation de votre blog… Google va naturellement favoriser la page la plus populaire (pour faire simple, celle ayant le plus de backlinks).

Il existe des outils pour faire la chasse au contenu jumeau :  killduplicate ou copyscape. Mais cela peut s’avérer fastidieux…

Un premier bon réflexe, lorsque vous publiez votre contenu sur plusieurs sites, consiste à modifier en partie votre contenu (par exemple, publiez l’article complet sur votre blog et une synthèse sur les sites de partage).

 

Référencement : commencez par le commencement !

Le référencement, c’est comme pour tout, il faut mieux commencer par le commencement.

Et le début du référencement, c’est vous, votre activité, vos clients, et donc vos mots-clés.

Plus précisément, les mots clés utilisés par vos prospects pour vous chercher.

C’est parfois facile : Vous êtes avocat à Rennes ? Travaillez votre référencement pour « avocat Rennes ».

Cela nécessite parfois de faire un peu plus de gymnastique intellectuelle, notamment si vous êtes spécialiste dans un domaine peu connu ou bien si vous avez une activité innovante. Vous pouvez par exemple trouver les mots liés à votre domaine d’activité général.

Une fois que vous avez listé votre première série de mots clés, vous pouvez la compléter en regardant les sites de vos principaux concurrents, ou en faisant une étude sémantique avec l’outil de planification des mots clés d’adwords, la régie publicitaire de Google, ou bien un outil comme ubersuggest.org (toujours prendre un peu de recul par rapport aux chiffres annoncés).

Vous pouvez aussi faire appel à un consultant pour obtenir tous les détails (volumes d’utilisation par mot clés et par ville), et une préconisation stratégique.

Référencement : regardez vos statistiques les yeux dans les yeux.

Un ami : « Whaou ! J’ai eu 853 visites sur mon site ce mois-ci, dont 18 de Honk kong. »

Le méchant référenceur agile : « Super ! Et ça a donné combien de ventes ? »

L’ami : « ^…^ ? »

Voici 7 règles d’or pour bien lire vos statistiques :

Read more

Le référencement agile, c’est comme le boogie woogie : tout est dans le rythme !

Le boogie-woogie, c’est simple : 

  1. On prend le cerceau dans les mains
  2. On bouge un peu comme ça sur le côté
  3. On abandonne définitivement après le troisième essai.

La bonne nouvelle du jour, c’est que contrairement au Boogie-Woogie, le référencement agile, on peut y arriver.

Le manifeste du référencement agile nous dit de fonctionner étape par étape, avec des étapes courtes, pour ne pas se perdre en route. Alors quel est le bon rythme pour améliorer votre référencement ? Read more

Pour parler de votre site, de référencement, de stratégie ou d'agilité...